Communiqués de presse

Presse

Le saviez-vous ?

Un aliment « sans colorant », c'est mieux ?

S'il s'agit d'un aliment où les colorants sont interdits par la réglementation, alors il est normal de ne pas en utiliser ! On utilise les colorants alimentaires (rouge de betterave (E 162), caroténoïdes (E 160a), chlorophylle (E 140), extrait de paprika (E 160c) pour améliorer la couleur, comme...

En savoir plus

Communiqués de presse

BIO : de nouveaux ingrédients de spécialité autorisés en nutrition animale et en alimentation humaine

BIO : de nouveaux ingrédients de spécialité autorisés en nutrition animale et en alimentation humaine

Le mardi 31 mai 2016

Le SYNPA se félicite de la publication du règlement européen 2016/673. Il met à jour la liste de plusieurs familles d'ingrédients de spécialité autorisés dans la production biologique. En alimentation animale, trois sources de nutriments sont acceptées. En alimentation humaine, de nouveaux additifs alimentaires sont autorisés, d'autres voient de nouvelles applications validées. Parfois, une obligation s'ajoute sur le caractère biologique de la matière première : ce sera le cas pour les lécithines à partir du 1er janvier 2019. Le texte précise les modalités de production des microalgues destinées à l'alimentation humaine.
Télécharger le fichier

Innovation dans l'alimentaire : des avancées et des incertitudes après la publication du nouveau règlement "novel food"

Innovation dans l'alimentaire : des avancées et des incertitudes après la publication du nouveau règlement "novel food"

Le mardi 15 décembre 2015

Le SYNPA se félicite de la publication le 11 décembre du nouveau règlement « novel food ». Il aura fallu moins de deux ans au Conseil et au Parlement européen pour trouver un accord. Applicable au 1er janvier 2018, ce règlement va affecter les projets de recherche en cours sur les ingrédients fonctionnels. Plusieurs dispositions sont de nature à favoriser l'innovation : la procédure d'évaluation centralisée, la protection des données propriétaires, l'alignement de cette protection avec celle des allégations santé.D'autres pourraient constituer un frein : la rétroactivité de la définition, le caractère générique des autorisations, le délai très court de la protection des données (5 ans). Le SYNPA demande une application pragmatique du règlement, et restera mobilisé sur ce sujet.
Télécharger le fichier

< 1 2

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus Ok