Actualités SYNPA

Actualités

Le saviez-vous ?

Un aliment « sans conservateur », c'est mieux ?

Si on a déjà utilisé une technique de conservation adaptée, comme la congélation, la stérilisation à haute température (UHT),  les conserves, alors l'utilisation de conservateur n'est pas nécessaire. Dans d'autres cas, comme pour les produits de charcuterie, l'utilisation des conservateurs est...

En savoir plus

SYNPA : pour un encadrement des mentions "sans"

Le jeudi 21 avril 2022 | Alimentation humaine

SYNPA : pour un encadrement des mentions "sans"

En 2012, le Synpa avait sensibilisé les opérateurs de la chaîne alimentaire aux décisions des Etats membres sur l'application de la réglementation « additifs alimentaires » en publiant une position : « Mention ''sans'' : sans tromper le consommateur... ? ». Le Synpa s'était inquiété car les allégations « sans additifs » constituent aussi une remise en cause de l'expertise scientifique réalisée par l'ANSES et l'EFSA.

Dix ans plus tard, dans un contexte renforcé de clean label et de défiance sur les questions scientifiques, les producteurs d'ingrédients alimentaires de spécialité appellent à un encadrement des mentions « sans » qui ne le sont pas encore, comme dans le domaine de la cosmétique.

Pour le Synpa, le secteur de la cosmétique est une source d'inspiration.
Ce secteur dispose depuis 2020 d'un guide de la DGCCRF sur les allégations « sans ». Celui-ci souligne que la mention « sans » donne une image négative de la substance autorisée et qu'elle est également dénigrante, car non conforme au critère d'équité établi par la réglementation européenne sur les cosmétiques.
Celui-ci précise ainsi que les allégations « sans » qui portent sur « une substance autorisée mais faisant l'objet de controverses devraient être évitées si l'absence de la substance est clairement identifiable dans la liste des ingrédients ».
Qui plus est, il note que « le consommateur qui cherche à les éviter est suffisamment averti pour vérifier la liste des ingrédients avant achat ».
Le consommateur de denrées alimentaires ne serait-il pas lui aussi apte à lire la liste des ingrédients avant achat ?

C'est pourquoi le Synpa appelle à un encadrement des mentions « sans » qui ne le sont pas à ce jour.
Cet encadrement serait basé sur le respect de plusieurs principes réglementaires, tels que la loyauté de l'information, la non-tromperie du consommateur et la sécurité sanitaire des aliments.

Découvrir le communiqué

 

(Crédit photos : Pixabay)

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus Ok