Actualités SYNPA

Actualités

Le saviez-vous ?

Pourquoi lit-on parfois « source de phénylalanine » sur les étiquettes ?

Certaines personnes souffrent d'une maladie génétique rare appelée « phénylcétonurie » qui touche en France 1 naissance sur 20 000 et est détectée à la naissance. Ces personnes ne peuvent pas digérer un acide aminé, la phénylalanine. Elles suivent un régime spécifique et doivent supprimer de leur...

En savoir plus

Dioxyde de titane : l'Anses s'interroge sur la méthode utilisée dans l'étude Inra

Le mardi 04 avril 2017 | Alimentation humaine

Dioxyde de titane : l'Anses s'interroge sur la méthode utilisée dans l'étude Inra

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a publié son avis sur l'étude de l'Inra portant sur l'exposition orale aux nanoparticules de dioxyde de titane et publiée en janvier 2017 (Bettini et al. (2017)).
L'Anses considère que la préparation de dioxyde de titane alimentaire utilisée dans l'étude semble peu représentative de l'additif alimentaire E171 tel que présent dans les aliments.
Au vu de l'étude Inra, et notamment de la méthode appliquée, l'Anses considère que les conclusions de l'Efsa sur la réévaluation du dioxyde de titane alimentaire restent inchangées : le dioxyde de titane est un ingrédient alimentaire sûr aux conditions d'emploi établies. L'Anses encourage la poursuite des recherches scientifiques.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus Ok