Illustration

Presse

Le saviez-vous ?

Qui a inventé le concept de DJA, dose journalière admissible ?

Le concept de DJA, dose journalière admissible, fut introduit en 1956 par René Truhaut, scientifique français. Pharmacien de formation, il fut pionnier de la cancérologie française. Ce concept est utilisé dans de nombreux domaines, dont celui de l'évaluation de la sécurité des aliments. La DJA...

En savoir plus

Communiqués de presse

Loi « Biodiversité » : Le Synpa plaide pour une application tenant compte de l'environnement concurrentiel européen

Loi « Biodiversité » : Le Synpa plaide pour une application tenant compte de l'environnement concurrentiel européen

Le jeudi 11 août 2016

La loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été publiée le mardi 9 août 2016. Les producteurs d'ingrédients alimentaires de spécialité sont quasiment tous concernés. En effet, extraits végétaux, microalgues, extraits d'algues, ferments, enzymes, vitamines... sont des ressources génétiques ou des dérives de ressources. Celles-ci sont le bien commun de la Nation. Aussi, une recherche pour extraire un ingrédient innovant d'une plante nécessite une autorisation.Le Synpa souhaite que les Autorités tiennent compte pour les textes d'application, de la situation chez les concurrents européens où l'accès aux ressources est libre. Le risque ? Que les collections françaises soient délaissées, et in fine que le secteur perde en compétitivité, alors que les entreprises investissent en moyenne 5% de leur chiffre d'affaires en R&D.
Télécharger le fichier

Le SYNPA, les ingrédients alimentaires de spécialité, recentre son activité sur l'alimentation humaine.

Le SYNPA, les ingrédients alimentaires de spécialité, recentre son activité sur l'alimentation humaine.

Le jeudi 16 juin 2016

Deux ans après l'adhésion des producteurs de ferments et de présure (ex-SPPAIL), les adhérents du SYNPA ont décidé de recentrer l'activité de leur association professionnelle sur le secteur de l'alimentation humaine. La décision a été prise à l'occasion de l'Assemblée générale le 10 juin. Cette évolution se traduit par un nouveau sous-titre : « les ingrédients alimentaires de spécialité ». Un nouveau Président a été élu : Stéphane Dessart de la société DuPont (Danisco France). Les adhérents souhaitent maintenir le lien avec le secteur de l'alimentation animale.
Télécharger le fichier

BIO : de nouveaux ingrédients de spécialité autorisés en nutrition animale et en alimentation humaine

BIO : de nouveaux ingrédients de spécialité autorisés en nutrition animale et en alimentation humaine

Le mardi 31 mai 2016

Le SYNPA se félicite de la publication du règlement européen 2016/673. Il met à jour la liste de plusieurs familles d'ingrédients de spécialité autorisés dans la production biologique. En alimentation animale, trois sources de nutriments sont acceptées. En alimentation humaine, de nouveaux additifs alimentaires sont autorisés, d'autres voient de nouvelles applications validées. Parfois, une obligation s'ajoute sur le caractère biologique de la matière première : ce sera le cas pour les lécithines à partir du 1er janvier 2019. Le texte précise les modalités de production des microalgues destinées à l'alimentation humaine.
Télécharger le fichier

Innovation dans l'alimentaire : des avancées et des incertitudes après la publication du nouveau règlement "novel food"

Innovation dans l'alimentaire : des avancées et des incertitudes après la publication du nouveau règlement "novel food"

Le mardi 15 décembre 2015

Le SYNPA se félicite de la publication le 11 décembre du nouveau règlement « novel food ». Il aura fallu moins de deux ans au Conseil et au Parlement européen pour trouver un accord. Applicable au 1er janvier 2018, ce règlement va affecter les projets de recherche en cours sur les ingrédients fonctionnels. Plusieurs dispositions sont de nature à favoriser l'innovation : la procédure d'évaluation centralisée, la protection des données propriétaires, l'alignement de cette protection avec celle des allégations santé.D'autres pourraient constituer un frein : la rétroactivité de la définition, le caractère générique des autorisations, le délai très court de la protection des données (5 ans). Le SYNPA demande une application pragmatique du règlement, et restera mobilisé sur ce sujet.
Télécharger le fichier

Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site.
En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus Ok